Du trombone à la biere, il n'y a qu'un pas

On se souvient du phénomène très relayé, ayant permis à un canadien de partir d'un trombone rouge, et en multipliant les échanges, d'arriver à avoir une maison.

Grolsch, bière néerlandaise a repris à son compte le concept pour une pub télé. Pouvoir médiatique du web viral, ou paresse dans la recherche de nouveaux concepts de pub ? peut-être un peu des deux.

1 commentaires:

  1. Gaor a dit…

    Je crois qu'on peut dire : nul.
    Si en plus on n'a pas connaissance de cette histoire de trombone rouge : über nul.
    Je suis dur, mais il faut avoir le jugement ferme avec ceux qui exploitent le buzz internet, ce qui se fait tous les jours maintenant.